Doctorat Sciences, spécialité Ecotoxicologie

Mardi 02 octobre 2018
Horaires: 
9h30
Lieu: 
UCO, Amphi Bedouelle, Bâtiment Jeanneteau
Soutenance

Andrew Barrick soutiendra ses travaux de recherche intitulé : Etude écotoxicologique de l'impact de nanomatériaux chez la moule marine par une approche de criblage haut débit.

Résumé : Les nanotechnologies représentent un domaine emergent considéré comme la revolution industrielle du 21ème siècle. Les nanomateriaux manufacturés (NMs) vont se retrouver inévitablement dans l’environnment aquatique. Dans un contexte de règlementation des NMs, l’objectif est d’utiliser des approaches de lecture croisée pour regrouper les NMs selon différents critères. Pour cela, l’utilisation du criblage à haut debit représente un grand interêt puisque cet outil permet de tester un grand nombre de NMs, à moindre coût. La réglementation est aussi axée sur le concept du safe(r)-by-design (SbD) dans la production des NMs. Ainsi, dans ce travail de these, une plateforme HTS basée sur les hémocytes de moule Mytilus edulis a été développée, permettant la mesure de paramètres de viabilité cellulaire ansi que de l'expression des gènes. Des études de cas proposés par des industriels ont été menés en utilisant cette approche in vitro. En parallèle, une approche in vivo a été menée afin de déterminer si ces deux stratégies aboutiraient aux mêmes conclusions quant à l’aspect SbD des NMs. Par ailleurs, une large gamme de NMs a été testée afin d’établir des bases de données pour regrouper les NMs, basé sur la viabilité cellulaire des hémocytes. Ce travail démontre la pertinaence d’utiliser les approaches HTS chez M. edulis pour évaluer le risque environnemental lié aux NMs. En outre, l’expression des genes représentent un parametre prometteur pour determiner les modes d’action de la toxicite des NMs. L’ensemble de ces résultats a permis de générer une base de donnée préliminaire en écotoxicologie qui pourrait être utilisée dans un contexte de réglementation des NMs.

Mots clés: nanomateriaux, safe(r)-by-design, Mytilus edulis, hémocytes, culture cellulaire primaire

Composition du Jury :
Directrice de thèse :

Catherine Mouneyrac, Professeur, Université catholique de l’Ouest- MMS (Angers)

Co-encadrante de thèse

Amélie Châtel, Maître de conférences, Université catholique de l’Ouest- MMS (Angers)

Rapporteurs :
  • Laure Giamberini, Professeure, Université de Lorraine
  • Jérôme Rose, Directeur de recherche au CNRS, CEREGE
Examinateurs :
  • Laurence Murillo, Maître de conférences, Université de la Rochelle
  • Eric Pinelli, Professeur, INPT-ENSAT (Toulouse)
  • Yves-Francois Pouchus, Professeur, Université de Nantes