Accès direct au contenu

Slider colloque IAIE 2017
slider colloque image relation
slider colloque ACISE 2017
Arrow Prev Arrow Next
Contrats de recherche > Contrats UCO > Le rapport au savoir dans l’enseignement supérieur  Retour au Portail UCO

Le rapport au savoir dans l'enseignement supérieur (RASES)

Responsable du projet

Chercheurs

Catherine Nafti Malherbe, Ségoléne Le Mouillour, Eric Mutabazi, Sophie Robert , Mohand Renai, Marie-Laure Jurado, Ghislain Samson, Rakia Laroui , Omar Hebbar

Durée du projet

24 mois

Partenaires

Université catholique de l'Ouest (Angers)

Organismes financeurs

Université catholique de l'Ouest (Angers)

Bilan

Principaux résultats par rapport aux attendus

Ce projet sur le rapport aux savoirs était travaillé conjointement avec l'université Comilla de Madrid, L' UQTR,'UQAR ET L'ÉSAIP.
Les analyses ne sont pas encore terminées car nous avons du importer les fichiers de nos collègues québécois qui n'avaient plus d'argent pour payer des attachés de recherche et qui nous ont demandé de prendre en charge leurs frais. Ce qui n'a pas été possible étant donné notre budget.
Nous sommes donc à l'analyse quantitative et qualitative puisque nous avons fait des questionnaires, puis des focus groups et enfin des triades pour affiner nos données au niveau de la France. Cette triangulation nous semblait importante pour la reproductibilité de nos données.
Deux remarques intéressantes  par rapport aux étudiants inscrits en licence de Sciences de l'Éducation et l'ÉSAIP : les étudiants utilisent peu le numérique pour entrer dans le savoir, ils l'utilisent surtout en dehors des établissements pour les travaux personnels.
À ce jour  l'analyse lexicale des questionnaires n'est pas terminée. Pour le moment ce qui apparaît au niveau quantitatif, c'est que les étudiants de l'Ésaip et ceux de l'UCO ont un rapport aux savoirs différent. Qu'il y aurait moins de décalage entre les connaissances attendues des étudiants de l'Ésaip et les cours dispensés que pour les étudiants en Sciences de l'Éducation. Il y aurait un plus grand conflit entre le rapport aux savoirs des enseignants et ceux des étudiants en éducation. L'analyse qualitative des triades devrait nous permettre de mieux comprendre cet écart.
L'analyse qualitative étant pratiquement achevée pour l'ÉSAIP, il est intéressant de constater que les étudiants ne sont pas dans un “ savoir objet ” mais dans un savoir “ appropriation distanciation ”, plus constructiviste, que “ l'effet enseignant ” y serait pour beaucoup. Est-ce une mutation des savoirs liée à la pédagogie Lasallienne ou est-ce une mutation qui découle du système éducatif français ? Une fois l'analyse de nos données terminée, nous pensons pouvoir apporter une explication.

Productions

• Une journée d'étude s'est déroulée en 2013 sous la tutelle de J. Pain pour voir quel label donner à notre groupe et aux autres chercheurs qui travaillent sur la même thématique.
• Un numéro spécial d'Esprit Critique à été consacré à notre démarche (revue référencée).
• Mise en place d'un colloque à l'ACFAS  en mai 2014. Les communications seront publiées dans la revue référencée de  l'UQAM (pour le moment elles  sont chez les évaluateurs).
• Un autre colloque se fera cette année à l' ACFAS  sur notre thème. 6 personnes extérieures à notre groupe ont décidé d'y participer via des communications.
• Un ouvrage sera édité au PUQ en septembre/octobre 2015.
• Un workshop est prévu à  Arradon le 7 juillet prochain pour  diffuser nos travaux auprès des praticiens. (Un livre pour les praticiens est prévu après se workshop).
• Un contact a été pris avec la revue référencée : International journal of Humanités and Social Science pour publier nos résultats.

Bilan de fonctionnement et de la gouvernance du projet

Pendant ces trois ans, nos coopérations se sont bien passées mais depuis quelques semaines les laboratoires québécois n'arrivent plus à payer les attachés de recherches et nous ont prié de le faire à leur place dans le cadre de notre Entente. Ce qui pour nous n'a pas été possible ; nous avons été aidé par nos collègues de l' ÉSAIP pour exporter au mieux les données québécoises. Du coup nous avons pris du retard.
Nous avons coorganisé cette année un colloque à l'Acfas qui s'intitule “ apprendre à l'Université : quel sens pour les étudiants ? ”

Effets de levier générés par le projet

Ce partenariat à renforcer nos liens et nous travaillons plus étroitement au niveau de la méthodologie de la recherche. Nous intervenons respectivement par visioconférences dans les différentes universités.
Certains d'entre nous ont été nommés professeurs associés à l'UQTR et rattachés au laboratoire APPSO.
La directrice du laboratoire APPSO DE L'UQAR s'est beaucoup impliquée dans ce travail de recherche. Nous avons décidé de collaborer encore plus étroitement sur la problématique du rapport au savoir.
Aussi, avons-nous déposé un projet franco-québécois au consulat de France en axant  plus vers le numérique.

Prolongements scientifiques envisagés ou envisageables

Essayer de créer avec l'UQAR un pôle d'excellence franco-québécois sur le rapport aux savoirs.

Perspectives

Le projet se poursuit avec nos collègues de l'UQAR via le laboratoire APPSO. Pour cela nous essayons de trouver des financements.

Liens avec la thématique « Évolutions technologiques et société »

Nous avons été très étonnés de voir que les étudiants ont très peu parlé du numérique. C'est quelque chose qui pour eux est à la périphérie. Mais nous savons que pour les étudiants qui vont intégrer l'enseignement supérieur dans moins de 5 ans, les choses vont changer. Par conséquent plusieurs questions se posent : comment travailler avec ses étudiants ? Quelle place pour le savoir réticulaire ? Quelle place pour l'enseignant ? Est-ce que  cela va modifier le rapport aux savoirs ? Allons–nous vers de nouveaux processus de rapports aux savoirs ? Comment intégrer tous les apprenants dans ces nouveaux processus ? Quelle université construire face à ces nouveaux défis ? Pour quelles connaissances ? Pour quels savoirs ?

NB : nous tenons à votre disposition tous les documents relatifs à notre recherche.