19 minutes CHRONO

18h30
Amphi Diès - UCO

19 minutes CHRONO

Mini-conférence à l'initiative de l'équipe du LICIA (Langages, Interactions Culturelles, Identités et Apprentissages).

Anthropo-quoi ?! » est parfois l’autre nom de l’Anthropocène. Mais cela ne va pas durer. Nous avons en effet affaire à la création d’un néologisme à propagation fulgurante et au succès planétaire. L’Anthropocène est une nouvelle période géologique signifiant la modification de façon durable des conditions d’habitabilité de la Terre. Si ce terme est en train de connaître une telle notoriété dans les milieux scientifiques – tant dans les Sciences de la Terre que dans les Sciences humaines et sociales – chez les militants écologistes, ou encore dans les médias, c’est parce qu’il a partie liée avec chacune de nos existences.

Fondamentalement, l’Anthropocène interroge ce que nous faisons de nous-mêmes, de l’autre et de ce qui nous relie. L’Anthropocène le fait avec une puissance sans précédent, en permettant tout à la fois d’évoquer ce qui fonde nos civilisations avec la logique de dégagement de surplus agricoles, le tournant de la modernité industrielle capitaliste, l’accélération de la croissance de la population humaine concomitante avec le développement de la consommation ancrée dans une obsolescence programmée, les prodigieux progrès des technosciences – à commencer par la création et les explosions des bombes nucléaires.

Nous avons la capacité de nous détruire, nous dit l’Anthropocène. L’Anthropocène met en lumière la face sombre de notre aventure, précisément là où nous étions parfois tentés de voir des avancées pour l’humanité. Traverser l’Anthropocène : est-ce possible ?

Responsable(s): 
Equipe(s):