Numérique : vers un nouveau réel ?

affiche
20-21 mai 2021
Ce colloque se déroulera en distanciel
8h30-18h00

Numérique : vers un nouveau réel ?

Argumentaire

« L’ère numérique est advenue » annonce-t-on et pourrait même être dépassée par celle du « post-digital ». Derrière ces formules, se compile un certain nombre de phénomènes, d’effets, voire de symptômes qui viennent caractériser notre époque. Nous assistons à des transformations profondes dans les différents domaines de notre existence (couple, famille, santé, travail, loisirs, habitat, modes de consommation, etc.), mais également dans les liens interpersonnels, jusqu’à établir de nouvelles modalités d’appréhension du monde, tant dans les sphères politiques et institutionnelles que dans les sphères privées ou encore dans le rapport au langage et aux autres.

Ces rapports engendrent de nouvelles frontières et de nouvelles questions : dans ces recompositions des manières de travailler, de soigner, d’éduquer, de transmettre, de consommer, de se déplacer ou bien encore d’envisager une prévention et une gestion systématisée du vivant, quelles sont les positions nouvelles et possibles pour les sujets, les individus, les groupes ou les collectifs ?

Ce colloque se veut un lieu d’échanges et de dialogues inter ou transdisciplinaires, ouvert à tous, quelle que soit l’activité professionnelle ou de recherche menée, et intéressés par cette thématique.

Diverses thématiques sont envisagées afin d’organiser des ateliers de travail :

Big data et incidences

Les questions liées à l’exploitation des données « de masse », aux algorithmes, ainsi que les diverses intentionnalités qui les soutiennent peuvent se développer ici, ainsi que les questions autour de la loi du marché, de la surveillance, de la prédictibilité, des rapports biopolitiques et des enjeux de la communication.

Déclinaisons du virtuel

Peuvent être proposées ici les questions concernant les perspectives ouvertes par les outils et applications du numérique, les simulations, les avatars, les enjeux liés aux jeux vidéo, mais aussi la question des nouvelles formes de liens, de solidarité, de violence, de reconnaissance propres au virtuel.

Numérique, croyances et idéologies 

Le numérique engendre et fait l’objet de bon nombre de fantasmes, de croyances et de nouvelles mythologies. Peuvent être également concernées les questions autour du renouvellement des perspectives eschatologiques en confrontation que sont le catastrophisme et le messianisme, du traitement de l’information (réseaux sociaux, fake news, images virales, etc.) et du statut de la vérité. Les questions liées au (re)déploiement d’idéologies religieuses ou politiques par le biais du numérique pourront également être traitées.

Corps et numérique 

Quels sont les apports et les changements opérés par le numérique sur le rapport au corps ? Les problématiques autour du corps « augmenté » et des possibles hybridations, dont les dispositifs prothétiques, palliatifs, et ceux visant l’amortalité, mais aussi les traitements de la pulsion peuvent être ici envisagées. Les questions de l’innovation, de la création et de l’invention dans un rapport nouveau au corps « optimisé » peuvent être développées.

Numérique, frontières et territoires

Sont concernées ici les contractions et les distorsions de l’espace et du temps, ainsi que les manières dont le numérique configure ou reconfigure des frontières et des territoires, qu’ils soient physiques ou psychiques, matériels ou symboliques. Les questions autour de l’insularité et du voyage, des racines et du dépaysement, peuvent être prises en compte. Comment par exemple le numérique intervient dans le maintien des liens initiaux et la reterritorialisation des personnes (migrants, expatriés, travailleurs mobiles, etc.) ? Le numérique accentue-t-il par ailleurs les inégalités, selon l’accès et l’usage ? Quelles nouvelles dynamiques le numérique permet-il d’instaurer entre les centres et les périphéries ? Le numérique offre-t-il de nouvelles possibilités de résistance pour les territoires éloignés, de réinvention du local, de réappropriations culturelles ? La manière dont le numérique contribue à nouer de nouvelles relations entre le local et le global peut être également abordée.

Communication et relation à l'ère du numérique

Les dispositifs numériques sont de véritables accélérateurs et des amplificateurs de modes de communication par messageries instantanées, plateformes de partage multimédia, réseaux sociaux, jeux en ligne, etc. Comme on le dirait d’une maison dont toutes les pièces seraient liées entre elles : « tout communique ». L’aspiration à une communication permanente répond manifestement à une propension humaine à investir le langage. Dans ce contexte, peut-on encore trouver une pièce où « demeurer en repos » (Pascal), un lieu où s’isoler, pour penser, pour méditer, pour contempler ? Communiquer – à distance – suffit-il à faire relation ? L’intensification communicationnelle numérique rend-elle la présence corporelle accessoire ?

Inscriptions

Colloque gratuit - inscriptions en ligne ouvertes jusqu'au 20 maiColloque Numérique : vers un autre réel ? | UCO

 

Colloque organisé par les membres du séminaire de recherche trans-disciplinaire UCO « Le numérique et le réel : psychisme et lien social ». En partenariat avec le laboratoire multi-sites RPpsy « Recherche en psychopathologie et psychanalyse ».

Comité d’organisation : BIHAN-POUDEC Alain, BONNICHON Delphine, CARTERON Benoît, GUERIN Vincent, JAROUSSEAU Hélène, KERZIL Jennifer, LEVY Alexandre, MARTIN-MATTERA Patrick, PERETTI Pascale, POCHE Fred, PUZENAT Amélie

Comité scientifique : BERNARD David (MCF HDR, Rennes 2), DONARD Véronique (Professeur, Récife, Brésil), HAZA Marion (MCF HDR, Poitiers), HETIER Renaud (Professeur, UCO Angers), MARTIN Olivier (Professeur, Paris Descartes), MELLOT Sandra (MCF, UCO Nantes), OTTAVI Laurent (Professeur, Rennes 2)