Jean-Bernard Cottier

Titres, fonctions et responsabilités: 

Diplôme d'Etat infirmier en 1979 (Angers).

Infirmier retraité depuis 2012.

Master II Sciences de l’éducation, spécialité recherche en sciences humaines et sociales ( 2014) U.C.O.

 

Elements biographiques: 

Infirmier dans le même centre hospitalier pendant plus de 32 ans, j'ai débuté un parcours universitaire en 2000. Cette démarche répond à un questionnement sur la formation des infirmiers et des aides-soignants de terrain. Deux types de savoirs professionnels circulent, les uns issus de la théorie et donc de la recherche, les autres de l'expérience du métier. Comment articuler ces deux types de savoirs en formation continue alors que les savoirs théoriques peuvent apparaître si éloignés de la pratique quotidienne ? Ma recherche s'intéresse à la co-construction des savoirs : on peut penser les relations entre savoirs comme des relations entre groupes sociaux, relations de conflit éventuellement, mais aussi de complémentarité ou de confrontation constructive. La place de l'écriture est capitale pour en rendre compte.

Diplômes:

Autres diplômes et qualifications: 
Diplôme universitaire en philosophie (2013) UCO. Diplôme universitaire en éthique médicale (2009) Université d'Angers.
Diplôme universitaire alcool et société (2006) Université d'Angers. Validation des acquis professionnels en psychologie ( 2005) UCO.
Diplôme Universitaire en soins palliatifs (2002) Université d’Angers. Licence d’ Histoire (1976) Université d’Angers.

Domaines de recherche

Thèmes de recherche définis par mots-clés: 
analyse de la pratique
réflexivité
professionnalisation
apprenance
clinique narrative.

Suivi de Doctorat

Titre de thèse: 
"Soigner son travail pour prendre soin des autres". L'expérience d'un espace de paroles entre soignants : une occasion de professionnalisation du rôle relationnel ?
Projet de thèse: 
Comment un soignant devient-il compétent dans son domaine d’activité et ce tout au long de sa vie professionnelle ? Dans un contexte professionnel de questionnement perpétuel, la formation ne peut alors se limiter à la seule formation initiale ou continue : l’amélioration permanente du soin fait appel à des recherches en situation pour de nouveaux savoirs en sciences humaines et sociales en vue de modifier ses savoir-faire, ses savoir-être. L’hypothèse que nous formulons, pour aider le soignant à concevoir et à réaliser avec satisfaction des soins relationnels plus performants, est la suivante : elle repose sur la nécessité de se dire, sur la capacité du soignant à parler avec ses pairs de ses expériences diverses qui concentrent réussites, difficultés, échecs.
Directeur et co-directeur de thèse: 
Martine Lani-Bayle, Université de Nantes / Jean-Yves Robin, Pr. HDR UCO, Faculté d'Education
Spécialité du doctorat, année: 
Doctorat Sciences de l'Education, D3
Ecole doctorale: 
ED 603-Education, Langages, Interaction, Cognition, Clinique (ELICC)
Année de soutenance prévue: 
2019