Mélanie Lallet

Titres, fonctions et responsabilités: 
  • Sociologue des médias - maître de conférences en Sciences de l'Information et de la Communication
  • Responsable de la L1 Information Communication et de la mineure Journalisme Multimédia et Réseaux Sociaux à l'UCO Nantes
  • Responsable de la mission égalité avec Stéphanie Bolzer à l'UCO Nantes
Elements biographiques: 

Auteure de l'ouvrage Libérées, délivrées ? Rapports de pouvoir animés (INA, 2020), mes travaux portent sur le genre dans l'animation audiovisuelle française et sur différentes communautés en ligne ancrées dans le féminisme intersectionnel contemporain.

J'ai rejoint l'UCO Nantes en août 2019.

Diplômes:

Doctorat en Sciences de l'Information et de la Communication
Le féminin dans les séries animées françaises pour enfants. Le genre joué et déjoué par les personnages d'animation.
Autres diplômes et qualifications: 
Qualifiée aux fonctions de de maître de conférences en Sciences de l'Information et de la Communication (section 71).

Domaines de recherche

  • Sociologie des médias et de l'espace public
  • Sociologie des usages et du numérique
  • Études sur le genre
  • Cultural Studies
  • Animation audiovisuelle et cinématographique
  • Neurodiversité
  • Transidentités et transféminismes
  • Santé en ligne et handicap
Mots-clés: 
Animation
genre
Medias
Cultures numériques
Espace public
Programmes/Activités de recherche HORS-UCO: 

Projet « Miraculous » (2020- ) : avec Sophie Bonadè, Sébastien François et Emilie Marolleau

Le projet explore la façon dont le dialogue entre la production et le fandom de la série animée Miraculous. Les Aventures de Ladybug et Chat Noir (TF1, 2015-…), permet l’émergence de représentations de genre et de sexualité alternatives, dans les productions des fans et dans les épisodes de la série.

Les membres du projet réunissent des expertises sur l’animation audiovisuelle française, en sociologie du genre et des médias et en fan studies. Cette recherche prévoit à la fois l’analyse des représentations véhiculées dans la série, l’exploration des productions de fans, et des entretiens approfondis avec les fans et les professionnel·le·s.

Projet individuel « Genre et neurodiversité » (2018- ) :

Mes précédents travaux ont fait apparaître une convergence entre les problématiques portées par les communautés en ligne autour des transidentités et la question de la neurodiversité. Aujourd'hui, je mène des recherches auprès de personnes concernées par ces deux thématiques, et explore notamment les questionnements de genre chez les personnes autistes Asperger ainsi que leurs pratiques d'information en ligne.

L'élaboration d'un cadre théorique incluant les apports des (Feminist) Disability Studies  via la production d'un état de l'art est en cours (rédaction d'un article avec Marion Coville), à laquelle viendront s'ajouter des entretiens approfondis et la poursuite des observations en ligne.

Programmes de recherche terminés: 

Projet de recherche interdisciplinaire « Identités numériques, réseaux, corps » (2016-2018) : Université Sorbonne Paris Cité, coordonné par Pierre Paul Vidal et Fanny Georges

Terrain sur les transidentités en ligne :

Avec Lucie Delias, nous avons conduit un terrain sur les usages de l'internet dans le cadre des transidentités, à l'intérieur du pôle auto-santé (coordonné par Julien Mésangeau). Le projet a permis d'explorer le rôle joué par l'internet dans la construction des parcours de transition en négociation avec le cadre médical français, ainsi que la spécificité des pratiques d'information en ligne dans le cadre d'une remédiation des savoirs sur la santé trans. Il inclut des entretiens approfondis auprès de personnes trans et non-binaires, ainsi qu'une analyse des espaces en ligne utilisés dans la construction des parcours de transition. Au total, 12 entretiens approfondis ont été réalisés et plusieurs observations en ligne, dont une étude de cas du groupe Facebook « NB francophone » et l'étude de l'écologie informationnelle associée aux communautés transmasculines (notamment en lien étroit avec l'association OUTrans).

Les résultats de l'enquête ont fait l'objet de deux articles : l'un paru en 2018 dans le numéro 31 du Temps des Médias consacré au temps long des réseaux sociaux numériques ; et l'autre dans le numéro 15 de la RFSIC sur l'information scientifique et la diffusion des savoirs, en 2019.

Projet « Apprentis chercheurs » avec l'association l'Arbre des Connaissances (2016) :

Avec Julien Mésangeau, nous avons accueilli et encadré Emie Ferreira, lycéenne de 1èreL, sur 8 séances au sein de l'équipe MCPN (Médias, Culture, et Pratiques Numériques – aujourd'hui IRMECCEN). Sous notre supervision, elle a pris part à la construction d'une analyse de controverse autour de la question du harcèlement scolaire et du cyberharcèlement, mêlant des éléments de définition juridique, les outils de la sociologie des médias et de l'analyse de réseaux. L'enquête a notamment permis de comparer la façon dont les YouTubeurs/YouTubeuses se sont saisis de ce problème public avec le traitement proposé par les médias classiques comme la télévision.

Pour conclure le projet, Emie a délivré une communication scientifique présentant les résultats de cette recherche lors du Congrès Apprentis chercheurs USPC à Paris le 30 mai 2016 : « Des violences à l'école au harcèlement scolaire et cyberharcèlement : émergence d'un problème public ».

Activités d'enseignements

  • Grands textes de l’information communication (L1, CM, 12h)
  • Méthodologie du travail universitaire (L1, TD, 2x10h)
  • Histoire et culture des formes narratives audiovisuelles (L1, mineure JMRS, CM, 12h)
  • Théories de l'Information et de la Communication (L2, CM, 16h et TD, 4x6h)
  • Sociologie du journalisme (L2, CM, 14h)
  • Nouveaux médias et communautés numériques (L3, CM, 14h et TD, 3x6h)