Laurence Bernard Tanguy

Titres, fonctions et responsabilités: 
  • Enseignant chercheur en psychologie clinique
  • Psychologue clinicienne et psychothérapeute (n°adeli : 499300994)
  • Vice-doyenne à la professionnalisation
  • Responsable de formation master 1 de Psychologie clinique, accompagnement et handicap
  • Co-responsable du Centre de Psychologie Clinique (CPC)

  • Membre du réseau sectoriel en Psychologie de la FIUC (Fédération Internationale des Universités Catholiques) et de la FIRP-France (Fédération Inter-cathos de Recherche en Psychologie).

  • Co-rédactrice en chef de la Revue PIPER, membre du comité scientifique (Psychologie Internationale, Pratiques et Recherche) et expertise d'articles, revue en ligne.

Elements biographiques: 

Depuis 1994, exercices professionnels dans les domaines du handicap (IMPRO), de l'insertion sociale et professionnelle auprès de jeunes et adultes, de l'éducation (Psychologue DDEC 49, cycle pour Enfants Intellectuellement Précoces ou à Haut potentiel au sein d'un collège angevin), de la santé (services de maternité et pédiatrie au sein d'une clinique angevine), de la formation (enseignants premier et second degré; moniteur éducateur; éducateur technique; auxiliaire de vie sociale; infirmier; aides médico-psychologiques; assistantes familiales; animateurs BEATEP) et de l'enseignement universitaire (jusqu'en 2009, vacations au sein de l'UCO, de l'UA et de l'UN).

Exercice en cabinet libéral sur Beaucouzé puis Angers de mai 2004 à juin 2012 Interventions dans les champs de l'éducation scolaire et parentale, dans les domaines de l'enfance, de l'adolescence et des jeunes adultes. Interventions liées aux problématiques de la douance (enfants à haut potentiel), de la protection de l'enfance, de difficultés familiales, scolaires et comportementales.

* Réalisation de bilans psychologiques (orientation scolaire, professionnelle, douance, difficultés scolaires)

* Expertises civiles auprès du tribunal d'Angers (affaires familiales).

* Accompagnements psychologiques et thérapeutiques d'enfants, d'adolescents, jeunes adultes et de la relation parents-enfant (parentalité)

* Conférences-débat pour des établissements scolaires, des crèches et diverses associations de parents.

Diplômes:

Ph.D en Education Université de Sherbrooke, Québec, 2011.
«Motivation à apprendre des élèves et modèle d’autorité de l’enseignant : étude du lien au travers des perceptions d’élèves de troisième d’enseignement agricole »
Autres diplômes et qualifications: 
DU Studia doctoralia en psychologie (2005)
DESS de Psychologie du développement et de l'éducation (1994)

Domaines de recherche

Membre de l'équipe EA 4050 comme associée - Recherches en psychopathologie, nouveaux symptômes et lien social (Composante Recherches en clinique psychanalytique, processus psychiques et esthétiques, UCO, Angers)

  • Accompagnement à la professionnalisation estudiantine
  • Attachement, lien, enfants et adolescents placés en institution, résilience.
  • Bilan psychologique et processus thérapeutique
  • Douance chez l'adulte : processus psychiques à l'oeuvre après la démarche diagnostique
Mots-clés: 
Bilan psychologique
Douance
Professionnalisation étudiante
Attachement et sexualité infantile
Processus de résilience

Activités d'enseignements

* Vulnérabilité et résilience (Master 2 Psychologie clinique du développement, accompagnement et handicap)

* Enjeux psychiques des nouvelles parentalités (Master 1 Psychologie clinique) * Méthodologie de la recherche : projet de recherche (Master 1 Psychologie clinique)

* Dynamique du bilan psychologique (Licence 3 de psychologie et master 1 Psychologie clinique)

* Psychologie clinique de l'adolescent (Licence 2 de psychologie)

Actualités du chercheur

La psychologie à l'épreuve du sens

Ce colloque vient interroger le regard que posent les sciences humaines sur l’évolution sociétale, sur l’évolution de l’être humain, et sur le soin en général.

Le rapport au sens est pour nous d’actualité face à l’excès d’individualité qui tend à générer l’idée que les difficultés rencontrées par les sujets peuvent se résoudre sans élaboration et sans repenser les problèmes sociaux actuels. Cette question devient même une injonction paradoxale lorsqu’elle relève de la responsabilité individuelle, lorsque les difficultés sont interprétées en termes de problèmes personnels, de défaut de performance, de résistance au changement, ou même d’inadaptation individuelle. L’action publique est au cœur de ce paradoxe. Alors qu’elle dit se centrer sur le sujet en préconisant la prise en compte de sa singularité, de sa souffrance mais aussi de sa capacité à dépasser ses points de butée, elle néglige l’espace même qui existe entre ces pôles, ainsi que le processus d’actualisation et d’appropriation qui permet à chacun de devenir sujet. Face à ce constat, la question du sens se pose de façon saillante.

En parallèle de ce constat, l’être humain est en recherche permanente de sens. Cette quête se déroule dans de multiples champs et à différents âges : le parcours scolaire, la vie professionnelle et la réorientation, domaine de plus en plus investi par les coachs, la vie conjugale où le sens de la vie à deux est posé, la sphère familiale, mais aussi les loisirs et le temps de la retraite et bien d’autres encore que nous souhaitons aborder pour en saisir quelques enjeux.

Cette quête se complexifie car elle s’accompagne d’un effondrement des institutions et, par- là, du collectif qui portait et soutenait le sujet dans son identité, ses statuts et ses rôles.

Comment la psychologie peut-elle apporter sa contribution pour penser cette problématique et ses dérives ?

Qu’en est–il du sujet qui est confronté à des situations dont le sens lui échappe au point de perdre son sentiment identitaire et d’appartenance.