Anselme Cormier

Titres, fonctions et responsabilités: 
  • Maître de conférences, histoire ancienne et archéologie.
  • Responsable filière Histoire, UCO Nantes.

Diplômes:

Doctorat en Histoire et archéologie des mondes anciens, Université Paris-Nanterre, 2015.
Les lits ornés d'ivoire de Cumes. Art et Mémoire dans les funérailles aristocratiques romaines, Ier s. av.-Ier s. ap. J.-C.

Mention Très honorable avec les félicitations du jury.

Jury composé de Agnès Rouveret (directrice de thèse), Jean-Pierre Brun (président du jury), Anne-Marie Guimier-Sorbets, William Van Andringa, Stefano De Caro.

Domaines de recherche

" Ad luxuriae instrumenta. Les objets dans leur contexte, entre la demeure et la tombe : le mobilier en ivoire et en os à Pompéi. "

L’ivoire était dans l’Antiquité romaine un matériau très prisé, qui se voulait le reflet d’un luxe ostentatoire, mais aussi porteur de symboliques particulières. Son étude est ici abordée au cœur d’une réflexion archéologique et historique, mais aussi sociale et religieuse. Ce matériau précieux est étudié conjointement avec celui de l’os ouvragé, son pendant moins onéreux, et par conséquent beaucoup plus répandu. L’objectif central est de poser un regard sur le mobilier et les ornementations de meubles utilisés dans la vie quotidienne, en replaçant les objets dans leur contexte, tout en mettant en parallèle les contextes domestiques avec certains contextes funéraires, reflets précieux du monde des vivants. L’artisanat et les usages de l’ivoire et de l’os sont ainsi appréhendés au sein d’une dynamique sociale à l’échelle de la ville de Pompéi, à partir de l’ensemble des artefacts conservés au Musée archéologique national de Naples et des dépôts du site (la Casa Bacco en particulier), mais en intégrant aussi ceux issus de la fouille d’ensembles funéraires de la Porta Nocera, menée par W. Van Andringa et H. Duday, dans le cadre d’un programme de l’École française de Rome. De plus, la fouille de l’édifice I 16, 3, prévu au printemps 2024, viendra alimenter la réflexion sur la présence et le fonctionnement d’un atelier du travail de l’os dans la ville. Dans le cadre d’un partenariat entre le Musée archéologique de Naples, le Centre Jean Bérard et l’Université catholique de l’Ouest, la création d’un catalogue des ivoires et des os ouvragés du musée est en cours de réalisation. Ce catalogue inclut non seulement l’étude archéologique et la publication des objets, mais aussi la mise en place d’un protocole de nettoyage, de consolidation et de conservation, avec l’intervention d’une restauratrice. Ce projet a déjà et aura encore l’avantage de mettre à disposition de la communauté scientifique et du plus grand nombre l’ensemble d’une collection exceptionnelle. Ces différents aspects du programme de recherche seront accompagnés d’une mise en valeur numérique d’un échantillon représentatif d’objets, par des élaborations graphiques et des modélisations en 2D et 3D, propres à éclairer les interprétations archéologiques, dans l’optique de représentations et d’expositions virtuelles. Entre les déplacements sur le terrain, au Musée de Naples et à Pompéi, pour étude et pour fouille, et la recherche menée au Centre Jean Bérard et à l’Université catholique de l’Ouest, sont ainsi mis en perspective, archéologie, histoire sociale, sources textuelles et dispositifs numériques.

Mots-clés: 
Antiquité romaine
archéologie
Pompéi
Romains
artisanat
culture matérielle
tabletterie
objet en ivoire
technologie de l’os
objet en os
luxe
Programmes financés (partenariat UCO): 
Programmes/Activités de recherche HORS-UCO: 

Ad luxuriae instrumenta. Les objets dans leur contexte, entre la demeure et la tombe : le mobilier en ivoire et en os à Pompéi.

https://centrejeanberard.cnrs.fr/spip.php?article405

 

Programme de recherche

 

Activités d'enseignements

Histoire romaine, archéologie, méthodologie de la recherche, latin.