Patricia Mothes

Titres, fonctions et responsabilités: 
  • MCF sciences de l'éducation et de la formation. 
  • Responsable de la L1 sciences de l'éducation  UCO Niort 

Diplômes:

Doctorat de sciences de l'éducation et de la formation, université toulouse Le Mirail, 2016
Quand l'analyse didactique clinique des pratiques évaluatives révèle les ressorts du désir d'enseigner : étude de cas en français et en mathématiques dans le premier degré (cycle 3)
Autres diplômes et qualifications: 
Licence LEA anglais / espagnol, université de Bordeaux 3, 1995
Master 1 sociologie, université Toulouse le Mirail, 2010
Master 2 IDN-OPMSPI, université Toulouse Le Mirail, 2012

Domaines de recherche

L’articulation recherche-formation étant au cœur de mes préoccupations, mes travaux suivants, tout en conservant la direction prise en fin de thèse, se sont orientés vers des terrains croisant ma pratique :

- d’une part, la question de la résistance du Sujet, au travers de l’étude didactique clinique du refus d’apprendre (sur trois terrains : refus de lire, rapport à la « continuité pédagogique » et décrochage scolaire). Il s’agit ici de décrire ce qui est posé dans le discours comme une situation d’échec, de le relire à l’aune des tensions désirantes intersubjectives et de tenter de le comprendre à l’aide du triptyque Sujet / Savoir / Pouvoir. L’objectif est ici de mieux cerner les symptômes des dynamiques Résistance / Défense du Sujet afin de construire des outils de formation plus adaptée aux situations rencontrées par les enseignants, en particulier débutants, dans le quotidien de la classe.

- d’autre part, la question de la subjectivation en contexte incertain, au travers d’un travail d’analyse de plusieurs années d’observation participante au sein d’un collectif d’accueil de mineurs isolés étrangers. Au-delà d’une simple visée informative (faire connaître la situation très particulière de ces jeunes au regard de la Loi), ce travail utilise les cadres de la sociologie clinique et de la didactique pour interroger les processus de subjectivation induit par les conditions inédites de scolarisation de ce public, tant du côté des jeunes que des professionnels. L’enjeu final reste la construction d’outils permettant de mieux connaître cette population spécifique, et facilitant leur accueil et leur prise en charge scolaire.

A ce jour, je réfléchis à une formalisation à la fois plus complète et complexe de ce triptyque Sujet / Savoir / Pouvoir, au croisement de la didactique, de la clinique et de la sociologie, qui permettrait de penser autrement le rapport à la difficulté dans le cadre scolaire.

En terme de méthodologie, ma préférence va aux formes collaboratives à tous les niveaux du process de recherche. En particulier, j’expérimente actuellement des formes de « recherche avec » élèves outillées de dispositifs de type correspondances scolaires scientifiques. L’utilisation de tels outils participent de la même réflexion que décrit précédemment, et qui interroge les rapports de pouvoirs et les dynamiques de subjectivations au sein même du processus de recherche.

Mots-clés: 
approche clinique
rapports de pouvoir
pédagogies critiques

Activités d'enseignements

depuis 2015, j'interviens en formation initiale et continue des enseignants, dans les domaines suivants : 

- pratique disciplinaire, avec une spécificité concernant les démarches didactiques de production d'écrit, l'évaluation et les pédagogies coopératives et institutionnelles.

- hétérogénéité et gestion de groupe

- méthodologie de la recherche

J'interviens actuellement en Licence 1 de sciences de l'éducation, dans les domaines liés principalement à la sociologie et la philosophie de l'éducation.