Legal Jacques

Suivi de doctorat

Legal Jacques

Titre de thèse: 
Identifier et comprendre les tensions entre inclusion et exclusion à l’œuvre chez les acteurs de l’école inclusive.
Projet de thèse: 

Depuis la loi du 11 février 2005 pour l’égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées, l’école s’est orientée dans une démarche inclusive en donnant la possibilité aux élèves porteurs de handicap de suivre leur scolarité dans l’établissement de leur quartier. La politique d’inclusion s’est renforcée avec la loi d’orientation de 2013 en ne limitant à la scolarisation aux élèves relevant du handicap (ASH) en l’ouvrant donc aux populations fragiles telles que le précise une définition de l’UNESCO soit les filles dans certains pays, les Mineurs Non Accompagnés (MNA), les Roms, …). L’ambition de l’école inclusive, vise, par le biais de la scolarisation de tous les publics, aussi à modifier les structures de l’école et à conduire une réflexion de fond sur les pratiques pédagogiques. De fait les établissements ont répondu à la demande de scolarisation des publics qui suivent leur scolarité non plus au sein de classes spécialisées, mais dans les classes avec parfois l’appui d’un dispositif coordonné par un enseignant spécialisé. Ainsi la possibilité pour un enseignant du primaire de scolariser un élève à besoins éducatifs particuliers (BEP), hors dispositif dédié « passe de 30% en 2006, à 35% en 2010, à 46% en 2015 et enfin à 53% en 2017 »
Cette phase d’inclusion forcée fait suite à deux périodes que l’on qualifie de ségrégative et d’intégrative selon que les élèves étaient scolarisés dans les classes d’instituts dépendant du ministère de la santé, ou des classes conçues comme des filières étanches à l’intérieur des établissements scolaire ou pouvaient profiter de sas et de passerelles occasionnelles pour suivre une partie de leurs études avec les autres élèves. L’école inclusive modifie donc le public auxquels sont confrontés les enseignants. La recherche vise à collecter les analyses et commentaires que font les acteurs de l’éducation nationale de cette expérience et à détecter comment se négocie une possible tension entre inclusion et exclusion à savoir que les élèves peuvent être soumis à un « processus d’exclusion interne » . Il s’agit dialectiser inclure et exclure sans les opposer et de comprendre comment se négocie l’inclusion, sur quels paradoxes, sur quels dilemmes.

Période de suivi: 
2019 - 2023
Directeur ou co-directeur (UCO): 
Equipe de recherche: 
Doctorat: 
ECE - Education-Carriérologie-Ethique
Niveau: 
D1