Loton Marie-Pierre

Suivi de doctorat

Loton Marie-Pierre

Titre de thèse: 
La bientraitance pédagogique : une relation de confiance partagée, une attention ajustée
Projet de thèse: 

Si le système éducatif se réclame d’être inclusif (2005, 2017), dans la pratique, l’inclusion scolaire s’avère complexe, tant en ce qui concerne les moyens d’adaptation dont l’école dispose qu’en ce qui concerne le vécu des élèves (Desombre, 2011).

Cette recherche étudie l’impact un dispositif expérimental, innovant par son ingénierie de l’accompagnement et sa coordination éducation/soin, sur le confort d’apprentissage d’élèves diagnostiqués « DYS » scolarisés en cycle 3 dans. Une logistique collaborative est née de la motivation de bien « traiter » les élèves en difficulté d’apprentissage en les interrogeant sur leurs besoins. Cette attention portée aux besoins nécessite une réflexivité des élèves (Vacher, 2011) et un travail de métacognition (Romainville, 1998). Cet accueil spécifique bientraitant reprend en milieu scolaire, les recommandations de bonnes conduites (HAS et ANESM, 2012). Le CNESCO a récemment (2017) souligné la corrélation entre la qualité du vécu scolaire et celle des apprentissages. Nous formulons l’hypothèse que la bientraitance pédagogique, définie comme l’ajustement des praxies professionnelles aux besoins spécifiques et modalités d’apprentissage particulières des élèves, améliore la qualité du vécu scolaire et permet l’épanouissement personnel, le bonheur d’être (De la Garanderie, 2013).
Nous avons utilisé au plan méthodologique, un outil créé spécifiquement pour mesurer le niveau de confort des élèves : une Echelle de Mesure du Vécu Scolaire (après son expérimentation et validation de sa fiabilité sur une cohorte de 180 élèves de cycle 3). L’administration de cette échelle a permis l’évaluation du vécu scolaire auprès de l’ensemble de l’établissement d’accueil du dispositif « 10+ » en début et fin d’année d’une part pour une analyse diachronique T1/T2 et d’autre part pour une étude comparative (élèves inclus dans le « 10+ » et élèves hors dispositif). Cette enquête, comprenant d’une part une échelle d’autoévaluation subjective du confort d’apprentissage, étalonnée et d’autre part un entretien d’explicitation (Vermersch, 1994), a permis d’identifier les zones de confort d’apprentissage des élèves ainsi que les secteurs susceptibles d’évoluer. L’analyse des résultats révèle l’augmentation de l’épanouissement personnel et délimite l’impact de la politique inclusive sur le bien-être des élèves en situation de handicap.

Période de suivi: 
2016 - 2021
Directeur ou co-directeur (UCO): 
Directeur ou co-directeur (hors-UCO): 
Michel Habib (U. Nantes)
Equipe de recherche: 
Doctorat: 
Sciences de l'éducation
Ecole doctorale: 
ED 450 - Recherches en Psychopathologie et Psychanalyse
Niveau: 
D3

Epouse Bidal