Programmes de recherche

Ces dernières années, la présence d'élèves à besoins éducatifs particuliers, présentant différents types de difficultés a été un élément en constante augmentation à l’échelle européenne dans les établissements scolaires. Cette situation a contribué à rendre la gestion des réalités éducatives de plus en plus complexe et ce, depuis l'âge préscolaire.

Dans ce cadre théorique, qui met en évidence les priorités éducatives poursuivies par les politiques européennes, le programme stratégique KA 202-D13E1ED8 - MOEC « More Opportunities for Every Child » promeut une collaboration étroite et un partenariat stratégique entre :

  • des enseignants chercheurs de l’Université du Sacré Cœur de Milan (Italie), de l’Université Pontificiale de Comillas de Madrid (Espagne), de l’Université Jean Paul II de Lublin (Pologne),  de  l’Université Catholique de l’Ouest d’Angers
  • des organisations politiques
  • des enseignants d’écoles maternelles.
Les objectifs de la recherche  
  • Rechercher et examiner les politiques actuelles en matière de détection précoce des difficultés des enfants dans les écoles maternelles de chaque pays
  • Partager les pratiques éducatives, les expériences et les connaissances en matière de détection précoce des difficultés des enfants dans les écoles maternelles
  • Concevoir un programme de formation pour les enseignants de maternelle afin de développer des compétences pédagogiques spécifiques leur permettant de détecter précocement les difficultés chez les enfants
  • Développer une boîte à outils pédagogiques pour soutenir l'observation des enseignants afin de détecter correctement les difficultés et de faciliter la communication avec les parents et les spécialistes
  • Créer un site Web avec des ressources éducatives développées à partir du projet pour soutenir à la fois l'éducation des enfants à besoins éducatifs particuliers et les pratiques professionnelles quotidiennes des enseignants au niveau international.

Le projet reflétera et s'appuiera sur les programmes éducatifs actuels de détection précoce des besoins éducatifs particuliers et des difficultés de l'enfant dans les pays partenaires.

Le projet sera géré selon une méthodologie collaborative permettant une communication ouverte, des rôles et des responsabilités clairs.

Grâce à une approche de développement itérative impliquant le retour d'informations des formateurs et d'autres parties prenantes (ainsi que des experts également issus de contextes éducatifs internationaux - le projet est enrichi par la collaboration de professionnels liés au ministère australien de l'éducation -DfE) tout au long de la création des matériels, nous veillerons à ce que tous les contenus soient clairs et accessibles, et adaptés au contexte éducatif local et aux praticiens des pays partenaires.

Nous prévoyons des effets positifs et durables sur les organisations participantes et les systèmes politiques ainsi que sur les personnes directement ou indirectement impliquées dans le projet. Il en résultera un modèle durable de bonne détection précoce des difficultés des enfants d'âge préscolaire à développer dans les pays partenaires et qui s'appuiera sur les connaissances, les compétences et l'expérience locales, nationales et internationales.

La nécessité d’assurer des services d’éducation scolaire de qualité dès la petite enfance est devenue un objectif prioritaire des politiques européennes d’éducation et de protection sociale. Afin de promouvoir le développement et l’amélioration de ces institutions, il est important d’assurer non seulement la réalisation de paramètres quantitatifs, mais aussi et surtout l’amélioration qualitative. 

À cet égard, un aspect très important est la possibilité d’identifier rapidement les signes de difficultés dans les premières années de la vie d’un enfant. Il convient également de mentionner les objectifs de développement durable fixés pour l’Europe d’ici 2030 et, en particulier, la nécessité de « fournir une éducation de qualité, juste et équitable, inclusive et offrant des possibilités d’apprentissage pour tous ».  D’ici 2030, veiller à ce que toutes les filles et tous les garçons aient accès à des conditions de développement de qualité, aux soins nécessaires et à l’accès à l’école maternelle dès la petite enfance afin qu’ils soient prêts pour l’enseignement primaire.  

Partenaires UCO engagés dans la recherche MOEC
  • Ségolène Le Mouillour  - Enseignant chercheur en 70ème section (Sciences de l’Éducation et de la Formation) Chercheur permanent LIRFE/UCO ; Chercheur associé au LISEC - EA 2310
  • Jacques LEGAL – Enseignant ; Formateur Éducation Inclusive ; Doctorant
École maternelle et primaire partenaire du projet MOEC pour la France

L’école Notre Dame de la Source est une école maternelle et primaire catholique située à La Garnache dans la région de la Vendée (85). 

L’école accueille 377 répartis en 14 classes : 

  • 146 élèves de 3 à 5 ans : 5 classes de maternelle 
  • 231 élèves de 6 à 10 ans : 9 classes d’élémentaire 

Au sein de ces effectifs, l’école accueille des enfants à besoins éducatifs particuliers : Retard moteur et troubles du spectre autistique - Rééducation fonctionnelle - Sourd profond - Troubles des fonctions cognitives - Troubles du spectre autistique - Troubles dyspraxiques.

L’équipe pédagogique est composée du chef d’établissement, Madame Cécile DUDIT, de 19 enseignants dont 1 enseignant spécialisé.

  • 6 enseignants sont rattachés à l’école maternelle et 13 enseignants sont rattachés à l’école élémentaire. 
  • 5 Accompagnants d’Élèves en Situation de Handicap (AESH) et 10 Agents Spécialisés en École Maternelle (ASEM) rejoignent également l’équipe éducative et pédagogique de l’école.

Financement Erasmus+

Voir le profil des chercheurs UCO participant au programme
Equipes concernées
Durée du programme
01/09/2019 - 31/08/2022