De la Bildung à la citoyenneté existentielle – Une approche franco-allemande de l’éducation des travailleurs sociaux

TitreDe la Bildung à la citoyenneté existentielle – Une approche franco-allemande de l’éducation des travailleurs sociaux
Type de publicationArticle de revue
Année de publication2017
Titre de la revueLe Sociographe
NuméroHS9
Pagination55-70
Auteur(s)Wallenhorst, N.
Résumé

Cette étude théorique comporte une origine conceptuelle avec la réalisation dans les années 2000 d’un doctorat en cotutelle entre l’Université Paris 13 et la Freie Universität à Berlin ayant donné lieu à la comparaison des univers notionnels français et allemands dans le champ des sciences de l’éducation et de la formation. Cette contribution a également une double origine empirique avec, d’une part, un travail de formation de travailleurs sociaux en France, à partir d’une approche pédagogique atypique où la composante existentielle de la formation a lieu de cité dans l’espace de la classe, en plus des composantes intellectuelle et expérientielle plus communes en formation (Wallenhorst, 2015a). D’autre part, un travail de recueil de discours, avec l’écoute mensuelle des futurs travailleurs sociaux en formation sur la conception puis la mise en œuvre de leur projet de formation et d’insertion professionnelle (Wallenhorst 2015b).

Cette contribution, qui se situe dans le champ de l’anthropologie politique, a pour objectif de travailler une approche franco-allemande de la formation des travailleurs sociaux à partir d’un dialogue conceptuel et d’une mise au travail de l’univers notionnel allemand de la Bildung (concept difficilement traduisible en français qui renvoie à une éducation, formation ou culture « du soi ») et celui, plus français, de la citoyenneté. La première section est consacrée à la place de l’éducation et du politique dans la formation des travailleurs sociaux. La deuxième section porte sur l’identification des richesses et des limites de l’univers de la Bildung pour penser la formation des travailleurs sociaux ; il en sera fait de même dans la troisième section autour d’une approche plus « française » centrée sur la notion de citoyenneté. Cela permet d’aboutir à la quatrième section consacrée au développement de la notion de citoyenneté existentielle pour penser la formation des travailleurs sociaux.