Des lycéens entre la France et l’Allemagne : comparer des expériences scolaires - Félicitations du jury à l'unanimité - Summa cum laude

TitreDes lycéens entre la France et l’Allemagne : comparer des expériences scolaires - Félicitations du jury à l'unanimité - Summa cum laude
Type de publicationThèse
Année de publication2008
Auteur(s)Wallenhorst, N.
DépartementSciences de l'éducation (Paris 13) ; Anthropologie und Erziehung (Freie Universität)
NiveauDoctorat
Nombre de pages408 (+ 1300 pages d'annexes)
Date de soutenance02/10
Université(s)Université Paris 13 ; Freie Universität Berlin
Ville, PaysParis ; Berlin
Languefrançais ; allemand
Mots-clésBildung, échange scolaire, éducation comparée, expérience scolaire, lycéen, système scolaire
Résumé

Ce travail consiste en une comparaison des expériences scolaires française et allemande à l’aide d’un dispositif interculturel qui sert de révélateur. La comparaison est effectuée par les acteurs eux-mêmes, des lycéens de 15 à 17 ans participant à un échange scolaire individuel d’un an. Nous croisons le regard des adolescents français et celui des adolescents allemands sur l’expérience scolaire française, d’une part, et l’expérience scolaire allemande, d’autre part.

La dimension théorique de ce travail de sociologie de l’expérience scolaire, s’appuyant particulièrement sur les travaux de François Dubet, a pour spécificité d’être traversée par l’interculturel et par les travaux allemands de sciences de l’éducation (avec la notion de Bildung notamment).

Cette recherche, qui questionne le concept d’expérience et met en évidence la dimension culturelle de l’expérience scolaire, apporte un éclairage particulier sur l’expérience scolaire de tous les lycéens et propose des éléments nouveaux de compréhension des systèmes scolaires français et allemand.

En investissant les échanges comme un révélateur des expériences sociales, et en laissant les acteurs ayant éprouvé une autre expérience comparer eux-mêmes les expériences sociales, nous présentons un autre type d’éducation comparée. Ce travail, qui consiste en une « ethnographie de la comparaison » et non pas une « comparaison des ethnographies » propose une méthodologie permettant de faire de l’éducation comparée « in vivo » qui sera amenée à se développer en raison du développement des échanges lié à la mondialisation.

Mentions diverses

sous la direction de Pr Dr Gilles Brougère et de Pr Dr Christoph  Wulf

Docteur d'honneur de l'Université Paris 13 (concours : 10 finalistes sur 200)

Finaliste du concours PUF - Le Monde