Les conditions de l’avènement de la lumière dans le De Opificio Mundi de Jean Philopon. Difficultés et solutions

TitreLes conditions de l’avènement de la lumière dans le De Opificio Mundi de Jean Philopon. Difficultés et solutions
Type de publicationChapitre d'ouvrage
Année de publicationSOUMIS
Titre de l'ouvrageBuilding the Kosmos. Greek Patristic and Byzantine Question and Answer Literature
Titre de la série/collectionLectio Series. Studies in the Transmission of Texts & Ideas
Auteur(s)Mueller-Jourdan, P.
Directeur(s)Van Deun, P. et Demulder B.
EditeurBrepols Publishers
Ville, PaysTurnhout, Belgique
Résumé

Le commentaire de Jean Philopon sur le récit de la Création du monde est caractérisé par un concordisme avéré et la volonté de faire converger le texte scripturaire et la nature des phénomènes physiques examinés tant par Aristote que par Platon. Il présente plusieurs difficultés dont celle du statut qu’il faut accorder à la lumière primitive lorsqu’au premier jour, sur l’appel divin, la qualité incorporelle ‘lumière’ advient seule sans le corps luminescent dont elle constituera pourtant la raison formelle au quatrième jour de la création. Que faut-il penser de ce hiatus ? Comment le comprendre ? En un mot, quelle est la nature de la lumière primitive dans ces conditions ?  La présente contribution entend surtout sérier les questions qui ressortissent à cette aporie sans pourtant y répondre totalement.