Le Portfolio, de la reliance sociale à l’employabilité durable

TitreLe Portfolio, de la reliance sociale à l’employabilité durable
Type de publicationChapitre d'ouvrage
Année de publication2017
Titre de l'ouvrageLe Portfolio entre ingénierie et reliance Sociale
Pagination230
Type de documentOuvrage collectif
LangueFrançais
Auteur(s)Gauthier, P-D., Saveriau B. et Boissart M.
EditeurL'Harmattan
Ville, PaysParis
Numéro ISBN978-2343-10662-5
Mots-clésdémarche portfolio, émancipation, employabilité, ePortfolio, reliance sociale, transactions sociales
Résumé

Il s’agit de mettre en évidence le processus d’émancipation qu'autorise l’usage du portfolio (et/ou ePortfolio), durant un parcours d’apprentissage formel incluant une démarche portfolio, puis au fil d’un parcours de navigation professionnelle tout au long de la vie, et plus précisément à l’occasion de transitions professionnelles. 
Au delà des dispositifs en formation et des usages pour soi, le XXIe siècle voit émerger de nouveaux usages sociaux des ePortfolios en cours de carrière professionnelle. Ces usages sont souvent supportés ou stimulés par les environnements numériques et les réseaux sociaux en ligne. Ainsi de nouvelles pratiques de reliances sociales apparaissent, et qui intéressent les rapports sociaux, le rapport au travail, le rapport à la société.
Au travers un témoignage d’usage de ePortfolio en cours de carrière, que peut-on apprendre des dynamiques des transactions sociales et de leurs effets sur les parcours, sur les transitions professionnelles et leurs transformations identitaires, et sur l’effort personnel pour développer son employabilité durable ? Voici une étude de cas.

Notes

Cette étue rend compte de la contribution de la dynamique de reliance sociale, et de comment celle-ci participe, en cours de carrière, à l’émancipation de « l’apprenant » bien au delà du cadre pédagogique initial de la démarche portfolio. 
Les recherches sur les effets et les dynamiques de la démarche portfolio, démarche inductive par nature, sont cependant rares et ces effets restent mal connus. Malgré les décénnies d’histoire de cette démarche, malgré les injonctions légales (passeport orientation et formation, LIF, RAEP, responsabilité de l’employeur concernant le développement de l’employabilité, etc...), il existe peu de données sur les effets à long terme sur la conduite de la carrière, du développement des compétences à l’orientation tout au long de la vie. Les dispositifs statistiques des écoles, universités et du CEREQ restent orientés sur des données d’insertion professionnelle, lecture devenue inadéquat de l’employabilité dans une société post ou hypermoderne, dans laquelle le cycle de renouvellement des métiers et de transformation du travail est en pleine accélération. 
Le témoignage analysé ici nous donne cependant des pistes intéressante. Les apprentissages réalisés dans ce cadre de la formation initiale de démarche portfolio ont permis au témoin de developper et exercer sa compétence à la navigation professionnelle tout au long de la vie, d’anticiper de façon organisée une prochaine transition professionnelle. Cette compétence est à la fois condition et enjeu d’une employabilité durable, et peut-être, d’une vie professionnelle et citoyene plus riche, plus longue, plus sereine, plus heureuse ?

URLhttp://www.editions-harmattan.fr/index.asp?navig=catalogue&obj=livre&no=52289&motcle=