Filles et garçons : tous (in)égaux devant la culture scientifique ?

TitreFilles et garçons : tous (in)égaux devant la culture scientifique ?
Type de publicationChapitre d'ouvrage
Année de publication2018
Titre de l'ouvrageNormes de genre dans les institutions culturelles
Pagination123-138
Auteur(s)Perronnet, C.
Directeur(s)Octobre, S. et Patureau F.
EditeurDEPS-Ministère de la Culture-Département des études, de la prospective et des statistiques, Presses de Sciences Po
Ville, PaysParis, France
Numéro ISBN 978-2-72462330-7
Mots-clésCulture, culture scientifique, genre, inégalités, médiation, Production, réception, sciences
Résumé

Il n'est pas donné à tout le monde de devenir un ou une scientifique, et les études en sciences comme les professions auxquelles elles donnent accès, exception faite de la médecine et assimilées, restent l'apanage des hommes. Il s'agit ici de chercher des explications à ces processus d'exclusion des filles du côté des objets et des contenus culturels scientifiques, en interrogeant d'abord leur production et leur médiation puis en se demandant, à partir d'une étude de cas auprès d'une cinquantaine d'enfants, en quoi consistent les loisirs scientifiques des jeunes de milieux populaires, et si leurs usages de ces produits reproduisent et légitiment ou non des stéréotypes de genre. La mise en regard de plusieurs analyses de corpus sur des productions audiovisuelles, ludiques ou muséales permet de constater la récurrence de représentations excluantes des sciences, présentées comme masculines et élitistes. L'enquête auprès d'enfants de milieux populaires vise à questionner les appropriations de ces objets et parvient à deux constats principaux : d'une part, si très peu d'enfants sont familiers de cette culture, ceux qui pratiquent des loisirs liés aux sciences sont autant des garçons que des filles. D'autre part, cela ne signifie pas pour autant que les représentations stéréotypées associant les sciences au masculin soient entièrement écartées. En s'intéressant aux sociabilités et aux processus de transmission qui entourent les loisirs scientifiques, ce travail propose de rendre raison de ces pratiques dans leur diversité. Précisions méthodologiques Cette enquête est réalisée dans le cadre d'un travail de thèse sur la construction du rapport aux sciences chez les enfants de milieux populaires. Elle s'inscrit dans la lignée d'un séminaire mené à l'ENS de Lyon dont les recherches se sont consacrées à l'analyse au prisme du genre de plusieurs corpus supports de culture scientifique, et à la réception d'expositions de la Cité des sciences

URLhttps://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-01740522