Eduquer à la responsabilité en Anthropocène à la lumière de Paul Ricoeur

TitreEduquer à la responsabilité en Anthropocène à la lumière de Paul Ricoeur
Type de publicationChapitre d'ouvrage
Année de publication2019
LangueFrançais
Titre de l'ouvrageEduquer en Anthropocène sous la dir. de Nathanaël Wallenhorst et Jean-Philippe Pierron
Auteur(s)Prouteau, F.
EditeurLe Bord de l'eau
Ville, PaysLormont, France
Texte complet

En Anthropocène, la responsabilité apparaît déterminante et comme une des finalités politiques de l’éducation. C’est à la lumière de l’anthropologie de Paul Ricoeur que, dans l’ouvrage Éduquer en Anthropocène, le quatrième chapitre, rédigé́ par le philosophe de l’éducation François Prouteau, questionne l’éducation à la responsabilité́ en Anthropocène. L’anthropologie ricœurienne de la vocation est fondée sur la liberté́ et la responsabilité́, « non pas en domination d’autres êtres vivants, qu’ils soient humains ou non humains, mais pour un vivre ensemble à garder sain et sauf, avec eux ». François Prouteau propose de penser l’éducation en Anthropocène sur fond d’une anthropologie de l’anthropos capable. Si l’humain a participé́ d’une destruction massive du vivant et échoue si souvent à construire notre monde commun, il n’en demeure pas moins un sujet politique capable : d’être humain, mais aussi de devenir davantage vivant (inséré́ au sein de ce tissu solidaire qu’est le vivant) et terrien (appartenant à cette aventure cosmique de la Terre). Ce chapitre met au travail un humanisme de l’anthropocène fondé sur la notion de responsabilité́ ne cédant « ni au chant des sirènes d’une idéologie naturaliste ni à celui d’un humanisme anthropocentré d’un homme spoliateur de la nature ». Partant, il propose d’éduquer à la démocratie, mais au sein de la complexité́ du vivant.