L’obligation de l’instruction à 3 ans : un moyen de restaurer l’École Républicaine française. W: B. Borowska, M. Buk-Cegiełka (red.), Pedagogika wczesnoszkolna w Polsce i na świecie. Teoria i badania. Lublin: Wydawnictwo KUL, ss. 19-39. ISBN 978-83-8061-

Titre L’obligation de l’instruction à 3 ans : un moyen de restaurer l’École Républicaine française. W: B. Borowska, M. Buk-Cegiełka (red.), Pedagogika wczesnoszkolna w Polsce i na świecie. Teoria i badania. Lublin: Wydawnictwo KUL, ss. 19-39. ISBN 978-83-8061-
Type de publicationChapitre d'ouvrage
Année de publication2019
Titre de l'ouvrage, Pedagogika wczesnoszkolna w Polsce i na świecie. Teoria i badania. Lublin: Wydawnictwo KUL, ss. 19-39. ISBN 978-83-8061-762-9.
LangueFrançais
Auteur(s)Malherbe, C. Nafti
Résumé

L'École française depuis plusieurs années est traversée par de nombreuses réformes. Elle oscille entre devenir une école plus juste ou être  une école de l'excellence. Malgré toutes les réformes effectuées du primaire au lycée, les performances des élèves en français et en mathématique sont très moyennes. Contrairement aux autres pays européens qui luttent contre le décrochage scolaire et qui réussissent à  partiellement  diminuer l'échec scolaire, l'École française accroit les inégalités entre les élèves aussi bien au niveau territorial qu'au niveau des performances scolaires..

Si les politiques éducatives menées par les différents ministres de l' Éducation Nationale n'ont pas  réussi à réduire les inégalités et les ségrégations scolaires, elles ne sont pas les seules en cause. En effet, les comportements parentaux, ceux des élèves et les stratégies pédagogiques des enseignants contribuent à accentuer l'injustice scolaire. Les parents, d'une part,  en ne respectant pas la carte scolaire, les enseignants d'autre part, en éliminant par leur pédagogie, les élèves les plus défavorisés.

L'idée du ministre de l'Éducation est de  former au métier d'élève les enfants dés trois ans. Espérant ainsi permettre aux jeunes enfants d'incorporer  les codes comportementaux et linguistiques exigés dans l'École, avec pour objectif de transformer une école maternelle dévolue à la petite enfance  en une École des apprentissages. L'École  maternelle qui jusqu'à présent  avaient été préservée par les réformes,  devient aujourd'hui l'ultime levier,  qui  donnera aux élèves l'envie d'apprendre.  L'école maternelle s'apparente désormais à une  École première, à savoir une École où les enfants  vont entrer dans les apprentissages du Lire, écrire, compter, et respecter autrui.

Nous voudrions dans cet article, en nous référant à nos travaux, et aux différentes enquêtes sociologiques qui ont été faites depuis une décennie, comprendre en quoi la réforme de la maternelle et l'obligation  de l'instruction des enfants à l'âge de3 Ans sont des leviers pour réduire le décrochage  scolaire  et restaurer l'École de la République.