Préface à la traduction française de Raul Fornet-Betancourt

TitrePréface à la traduction française de Raul Fornet-Betancourt
Type de publicationChapitre d'ouvrage
Année de publication2011
Titre de l'ouvrageLa philosophie interculturelle. Penser autrement le monde
Type de documentp. 7-21
Auteur(s)Poché, F.
EditeurEditions de l'Atelier
Ville, PaysParis
Résumé

Sur fond de crispations identitaires et de guerre des mémoires, la question culturelle s'impose à de très nombreux pays. Elle secoue un contexte souvent aveugle au problème de la diversité. La réflexion de Raul Fornet-Betancourt, figure internationale de la philosophie interculturelle, donne l'opportunité d'un détour et d'un décentrement salutaires. Loin de s'enfermer dans un registre spéculatif stérile, le philosophe s'appuie, au contraire, sur la vie et les luttes des plus défavorisés. II nous invite, plus précisément, à prendre au sérieux les pauvres et les minorités culturelles dominées. II souligne la nécessité de se laisser transformer par les contextes des réalités sociales, au même titre que la philosophie doit s'exposer à la diversité des cultures. Passionné par la rencontre des mondes, le philosophe cubain pose le dialogue interculturel comme une alternative à la mondialisation néolibérale. Radicalement anti-fataliste, sa pensée vise à modifier le cours de l'histoire, à valoriser les mémoires opprimées et à redonner de la saveur à la notion d'utopie. Raul Fornet-Betancourt se donne aussi pour mission de stimuler la participation aux débats sociaux et politiques dans le domaine public. En proposant un décentrement par l'Amérique latine, il nous engage à appréhender, avec plus de pertinence, la question du "vivre ensemble" à l'heure du croisement des diversités. Sa critique de l'uniformisation et son souci de l'interculturalité passionneront toutes celles et tous ceux qui, d'une manière ou d'une autre, refusent la résignation. II est rare qu'un lecteur termine un livre en se disant qu'il se sent tout à la fois enrichi par le propos et en symbiose avec la pensée de son auteur. Or, c'est bien l'impression enthousiasmante que laisse cet ouvrage.