Le Y-Balance Test : Outil d’évaluation et d’amélioration de l’équilibre dynamique ?

TitreLe Y-Balance Test : Outil d’évaluation et d’amélioration de l’équilibre dynamique ?
Type de publicationCommunications sans actes
Année de l'intervention2020
LangueFrançais
Titre de la Conférence/colloque13ème Congrès national commun SFMES/SFTS
Dates du congrès, colloque17-19 Septembre
Auteur(s)Le Corre, G., Michel C., de Müllenheim P-Y., Noury-Desvaux B. et Congnard F.
Ville, PaysVichy, France
Mots-clésapprentissage, blessure, équilibre dynamique, Y-Balance Test
Résumé

Introduction :

L’équilibre dynamique du sportif constitue à la fois un facteur de performance et de prévention de certaines blessures (Kiers et al., 2013). Des programmes d’entraînements, notamment proprioceptifs, ont démontré leur efficacité afin de développer cet équilibre et de nombreux tests existent afin de l’évaluer (Radenne & Scohier, 2017). Ces derniers sont utilisés en préparation physique ou lors de la rééducation pour étudier l’évolution de l’équilibre dynamique des sportifs ou patients. Parmi ces tests, le Y-Balance Test (YBT) constitue une évaluation de terrain valide, reproductible et rapide à réaliser (Olmsted et al., 2002). La littérature rapporte un effet d’apprentissage à court terme observé au cours de la répétition du YBT (Robinson & Gribble, 2008). Cette étude a pour objectif d’étudier l’existence possible d’un effet d’apprentissage à long terme au YBT.

Méthodes :

Dix-huit sujets pratiquant le football ont pris part à cette étude. 9 d’entre eux ont suivis un programme d’entraînement au YBT et 9 ont constitué un groupe contrôle. L’entraînement au YBT consistait à répéter le test pendant 15 minutes, 2 fois par semaine pour un total de 10 séances. Pour chaque groupe, les scores obtenus au YBT (score composite jambe droite, jambe gauche et score composite moyen) ont été relevés en amont du programme ainsi qu’au cours de la 10ème séance. Au regard de la situation sanitaire observée au cours de l’étude, seul le groupe expérimental a pu être évalué en fin de protocole.

Résultats :

Les 9 sujets ayant réalisé l’apprentissage du YBT ont présenté une progression significative sur celui-ci dans les 3 directions (antérieure : +12.47%, p<0.001 ; postéro-médiale : +2.67%, p<0.05 ; postéro-latérale : +7.36%, p<0.01), conduisant à une amélioration du score composite moyen (+7.6%, p=0.0012), et pour chaque pied (pied dominant : +8.90%, p< 0.001 ; non-dominant : + 6.37, p< 0.001).

Discussion :

La répétition du YBT semble conduire à un apprentissage à long terme chez le footballeur, en particulier pour le pied dominant. Ce dernier point pourrait s’expliquer par un score initialement plus faible et donc une marge de progression potentiellement plus conséquente. Ces observations tendent à indiquer que la proposition du YBT au long court, non pas comme outil d’évaluation mais comme exercice d’entraînement, pourrait conduire à une augmentation du score composite, témoin de l’équilibre dynamique. Pour autant, l’absence de confrontation de ces résultats à ceux issus d’un groupe contrôle limite l’interprétation. De plus, la non possibilité d’évaluation de l’équilibre dynamique par un autre test que le YBT ne nous permet pas de dire si l’entraînement au YBT conduit à une amélioration globale de l’équilibre dynamique ou simplement au score associé à ce test, présentant des conditions de réalisation particulières.

Conclusion :

Il semble exister un effet d’apprentissage à long terme au YBT, permettant de progresser sur celui-ci. D’autres investigations sont nécessaires pour déterminer si l’amélioration des performances à ce test se traduit par une amélioration globale de l’équilibre dynamique. Dans ce cas, l’entrainement au YBT pourrait être utilisé comme un outil de prévention des blessures.

Mots clés : Y-Balance Test, équilibre dynamique, apprentissage, blessure.

URLhttps://www.congres-sfmes-sfts.com/fr/programme/programme-synoptique