Telling ‘Brutal Truths’ or the Art of Narrating Democracy in Leonard Woolf’s The Wise Virgins 

TitreTelling ‘Brutal Truths’ or the Art of Narrating Democracy in Leonard Woolf’s The Wise Virgins 
Type de publicationArticle
Année de publication2019
LangueAnglais
Titre de la revueÉtudes britanniques contemporaines
Titre de la série/collectionNarrative Democracy
Numéro57
Auteur(s)Haghshenas, L.
Mots-clésdémocratie, le partage du sensible, narrative, Rancière (Jacques), Suffrage universel, The Wise Virgins, Wolf (Nelly), Woolf (Leonard)
Résumé

Cet article se propose d’examiner l’influence des pensées démocratiques dans le second roman de Leonard Woolf The Wise Virgins (1914). S’appuyant sur le travail de Nelly Wolf sur la démocratie narrative, nous étudierons la relation entre, d’une part, le roman comme un genre démocratique et, d’autre part, les aspirations démocratiques des personnages tels que Harry Davis et Camilla Lawrence. Comme nous le démontrerons, l’approche narrative de Woolf s’inspire des idées fausses et des jugements populaires. Sera également traitée la question de la démocratie narrative dans le roman à travers la notion du « partage du sensible » élaborée par Jacques Rancière.

 

URLhttps://journals.openedition.org/ebc/7734