Les sciences, une affaire de famille. Rapports aux sciences dans les classes populaires

TitreLes sciences, une affaire de famille. Rapports aux sciences dans les classes populaires
Type de publicationCommunications sans actes
Année de l'intervention2021
LangueFrançais
Titre de la Conférence/colloqueséminaire Teich
jour/mois du congrès, colloque12/03
Auteur(s)Perronnet, C.
Université, organismeInstitut de Mathématiques de Marseille
Ville, PaysMarseille, France
Mots-clésclasse, culture scientifique, familles, genre, inégalités, mathématiques, Socialisation
Résumé

Il n’est pas donné à tout le monde de devenir un ou une scientifique : les études en sciences comme les professions auxquelles elles donnent accès restent l'apanage des hommes, mais aussi des milieux sociaux favorisés. En 2013, 41 % des lycéen·nes issus des classes favorisées étaient en filière scientifique, contre seulement 10 % des jeunes issus des classes populaires. 

Pour comprendre d'où viennent ces inégalités, on peut se pencher sur ce qui passe pendant l'enfance, au sein des familles. L'histoire migratoire, les styles éducatifs ou encore les rapports à la culture mettent en lumière ce qui fait obstacle aux pratiques et au goûts scientifiques, mais aussi ce qui peut les rendre possibles. 

Fichier joint : résumé réalisé par Femmes & Maths