Leonard Woolf’s The Hotel (1939): The singular Art of Unifying Contraries 

TitreLeonard Woolf’s The Hotel (1939): The singular Art of Unifying Contraries 
Type de publicationArticle
Année de publication2019
LangueAnglais
Titre de la revueÉtudes britanniques contemporaines
Numéro56
Auteur(s)Haghshenas, L.
Mots-clésbasho, communauté, Kitarô Nishida, logique du lieu, l’individu, The Hotel, théâtre d’avant-garde, Theatre of Action, théâtre politique, Woolf (Leonard)
Résumé

The Hotel, l’unique pièce de Leonard Woolf fut publiée en 1938. En dépit de ses efforts, l’écrivain britannique ne parvint jamais à la mettre en scène. La pièce de Woolf traite des questions importantes telles que la responsabilité de l’individu dans la formation du destin collectif et la nécessité du dialogue et de la collaboration dans un monde globalisé très complexe. Cet article se penche sur le choix que fait Woolf d’un hôtel comme lieu de rencontre et chambre d’écho. Il examine d’abord ce choix à la lumière de la ‘logique du lieu’ et de la théorie de l’agir du philosophe japonais Kitarô Nishida puis se focalise sur le lien qu’entretient la pièce avec le théâtre politique d’avant-garde de Joan Littlewood, le Theatre of Action.

URLhttps://journals.openedition.org/ebc/6778?lang=fr