L'angoisse, source intime de changement pour le management

TitreL'angoisse, source intime de changement pour le management
Type de publicationCommunications avec actes
Année de publicationSOUMIS
Languefrançais
Titre de la Conférence/colloqueJournée de recherche du CEDAG (Université de Paris) et de l'Institution de Psychanalyse et Management
jour/mois du congrès, colloque04/06/21
Auteur(s)Flamme, K. et Jacob Alby V.
Résumé

L’angoisse est le premier signe de la subjectivité, l’affect par lequel le sujet fait la rencontre du Réel au sens Lacanien du terme. Elle est aussi un signal d’alerte face à un danger, comme première élaboration du moi pour prévenir une menace. Lorsque cet affect au travail n’est pas simplement ignoré, d’autres pratiques comme les TCC ou le coaching visent à réduire l’angoisse ; elle est échec personnel. Cette instrumentalisation de l’angoisse par le management rend le sujet responsable de ce qui est qualifié de dysfonctionnement, le management prescrit alors des images de ce qu’est être un bon salarié, non angoissé et en bonne santé ; de telles pratiques courent le risque de couper le sujet de sa part créative que l’affect de l’angoisse lui révèle aussi. Dès lors, la fonction créatrice propre à chaque sujet est ignorée. Notre proposition vise la prise en compte du Réel à l’approche de l’intime part créative du sujet, dans une éthique managériale soucieuse des subjectivités qui pourrait être un levier émancipateur en vue du changement.