Activites de recherche export

Liste des activités de recherche

Liste non exhaustive

Autre activité

Colloque "La psychologie à l'épreuve du sens"

Ce colloque vient interroger le regard que posent les sciences humaines sur l’évolution sociétale, sur l’évolution de l’être humain, et sur le soin en général.

Le rapport au sens est pour nous d’actualité face à l’excès d’individualité qui tend à générer l’idée que les difficultés rencontrées par les sujets peuvent se résoudre sans élaboration et sans repenser les problèmes sociaux actuels. Cette question devient même une injonction paradoxale lorsqu’elle relève de la responsabilité individuelle, lorsque les difficultés sont interprétées en termes de problèmes personnels, de défaut de performance, de résistance au changement, ou même d’inadaptation individuelle. L’action publique est au cœur de ce paradoxe. Alors qu’elle dit se centrer sur le sujet en préconisant la prise en compte de sa singularité, de sa souffrance mais aussi de sa capacité à dépasser ses points de butée, elle néglige l’espace même qui existe entre ces pôles, ainsi que le processus d’actualisation et d’appropriation qui permet à chacun de devenir sujet. Face à ce constat, la question du sens se pose de façon saillante.

En parallèle de ce constat, l’être humain est en recherche permanente de sens. Cette quête se déroule dans de multiples champs et à différents âges : le parcours scolaire, la vie professionnelle et la réorientation, domaine de plus en plus investi par les coachs, la vie conjugale où le sens de la vie à deux est posé, la sphère familiale, mais aussi les loisirs et le temps de la retraite et bien d’autres encore que nous souhaitons aborder pour en saisir quelques enjeux.

Cette quête se complexifie car elle s’accompagne d’un effondrement des institutions et, par- là, du collectif qui portait et soutenait le sujet dans son identité, ses statuts et ses rôles.

Comment la psychologie peut-elle apporter sa contribution pour penser cette problématique et ses dérives ?

Qu’en est–il du sujet qui est confronté à des situations dont le sens lui échappe au point de perdre son sentiment identitaire et d’appartenance.

2019

Une utopie ? Le « dé - chiffrement » du sujet... ou comment  repenser le bilan psychologique - Communication à la journée d'études ER3-ESESS-FIRP - ICT (Institut Catholique de Toulouse) le 25 janvier 2018

2018

Actualités du chercheur

La psychologie à l'épreuve du sens

Ce colloque vient interroger le regard que posent les sciences humaines sur l’évolution sociétale, sur l’évolution de l’être humain, et sur le soin en général.

Le rapport au sens est pour nous d’actualité face à l’excès d’individualité qui tend à générer l’idée que les difficultés rencontrées par les sujets peuvent se résoudre sans élaboration et sans repenser les problèmes sociaux actuels. Cette question devient même une injonction paradoxale lorsqu’elle relève de la responsabilité individuelle, lorsque les difficultés sont interprétées en termes de problèmes personnels, de défaut de performance, de résistance au changement, ou même d’inadaptation individuelle. L’action publique est au cœur de ce paradoxe. Alors qu’elle dit se centrer sur le sujet en préconisant la prise en compte de sa singularité, de sa souffrance mais aussi de sa capacité à dépasser ses points de butée, elle néglige l’espace même qui existe entre ces pôles, ainsi que le processus d’actualisation et d’appropriation qui permet à chacun de devenir sujet. Face à ce constat, la question du sens se pose de façon saillante.

En parallèle de ce constat, l’être humain est en recherche permanente de sens. Cette quête se déroule dans de multiples champs et à différents âges : le parcours scolaire, la vie professionnelle et la réorientation, domaine de plus en plus investi par les coachs, la vie conjugale où le sens de la vie à deux est posé, la sphère familiale, mais aussi les loisirs et le temps de la retraite et bien d’autres encore que nous souhaitons aborder pour en saisir quelques enjeux.

Cette quête se complexifie car elle s’accompagne d’un effondrement des institutions et, par- là, du collectif qui portait et soutenait le sujet dans son identité, ses statuts et ses rôles.

Comment la psychologie peut-elle apporter sa contribution pour penser cette problématique et ses dérives ?

Qu’en est–il du sujet qui est confronté à des situations dont le sens lui échappe au point de perdre son sentiment identitaire et d’appartenance.