Les équipes

Laboratoire Interdisciplinaire de Recherche sur les Questions Vives en Formation et en Éducation

Le LIRFE est un laboratoire de recherche interdisciplinaire, ancré en sciences de l’éducation et de la formation, qui se donne pour objet les questions vives concernant son champ.

La formulation « questions vives » ne désigne pas un ensemble d’objets prédéterminés. Il s’agit d’investir prioritairement des questions et des problèmes qui peuvent se poser dans la société et/ou en termes de controverses entre spécialistes et entre experts.  Ces questions sont – et restent – vives au-delà de la seule actualité, tant qu’elles ont une dimension problématique, dimension qui peut être durable. Un certain nombre d’objets peuvent déjà être mentionnés, sans exhaustivité. On peut évoquer, par exemple, les questions, déjà au travail chez les chercheurs qui se proposent de participer à ce laboratoire, liées à l’entrée dans l’Anthropocène, au phénomène de l’accélération et à la résonance (Rosa), à la perspective de l’homme augmenté, à la culture numérique, à la citoyenneté dans une société de l’individualisme et du consumérisme, à la vulnérabilité et aux risques notamment liés à l’évolution des conditions de travail et de l’identité professionnelle.

Les questions vives évoquées peuvent avoir une dimension sociétale, culturelle, technologique, anthropologique ou autre. Ce qui les caractérise, c’est qu’elles s’imposent et dans le vivre ensemble et dans le débat public et qu’elles jouent un double rôle dans la formation et dans l’éducation : en tant qu’elles ont un effet sur celle-ci (pensons par exemple à la révolution numérique qui modifie la disposition attentionnelle des élèves et des étudiants), et en tant qu’elles sont l’objet de celles-ci (une formation numérique est ainsi intégrée aux cursus scolaires et universitaires). Pour reprendre les thèmes évoqués au paragraphe précédent, on pourra se demander :

  • quelle éducation aux limites peut être pertinente quand l’humanité commence à se confronter à de nouvelles limites dans ses modes de vie du fait du dépassement des limites de l’environnement ?
  • comment penser l’éducation et la formation quand la multiplication des dispositifs prothétiques est susceptible de remplacer certaines fonctions physiologiques et cognitives de l’être humain ?
  • comment penser les places respectives de la présence médiatrice et des dispositifs numériques dans les institutions d’éducation et de formation ?

Le projet scientifique du laboratoire est, sur ces questions vives, de :

  • pratiquer des recherches de terrain, notamment auprès des acteurs concernés, et à chaque fois que possible, dans le cadre de recherches collaboratives avec ces acteurs (par exemple dans les établissements scolaires, en formation continue et à l’université). Les enjeux de cette dimension collaborative sont multiples : épistémologique (co-construction de savoirs), praxéologique (objectif de développement professionnel et d’adaptation de la formation), méthodologique (mode de recueil des données et de restitution) et éthique (respect de la parole du sujet).
  • Décrire scientifiquement les objets, les dispositifs, les phénomènes qui posent des questions vives (par exemple : qu’est-ce qui détermine l’Anthropocène comme âge géologique ? quels sont les effets d’un implant cochléaire ? quelles sont les pratiques parentales eu égard aux dispositifs numériques ?)
  • Travailler à préciser et délimiter les concepts utiles pour penser les questions vives évoquées (par exemple qu’est-ce que le « virtuel » ? comment définir la « présence » ?).
  • Croiser les approches disciplinaires, et notamment les sciences de l’éducation et de la formation avec la psychologie, les neurosciences et les sciences de l’information et de la communication (exemple d’objet sollicitant une approche interdisciplinaire : quelle est la nature des apprentissages qu’un enfant peut faire dans une expérience d’immersion en réalité virtuelle ?).

L’enracinement du laboratoire en sciences de l’éducation et de la formation est orienté en double sens. Il s’agit de s’intéresser aux questions qui se posent de facto en éducation et en formation (par exemple, quelle place donner aux dispositifs numériques des étudiants en cours à l’université ?). Mais il s’agit aussi de s’intéresser à des questions vives qui se posent de façon indépendante (par exemple, l’entrée dans l’Anthropocène et sa signification en termes de mode de vie), et sur lesquelles on peut aussi s’interroger du point de vue éducatif (faut-il responsabiliser ou rassurer les enfants ?). Enfin, les termes « éducation » et « formation » visent à recouvrir tous les âges de la vie et tous les modes d’apprentissage (formels et informels, institutionnels et familiaux, individuels et collectifs).

Le LIRFE repartit ses recherches en trois thématiques (de 2020 à 2022) :

1/Processus de virtualisation et rapport sensible au monde : quelles ressources pour préparer l’avenir ?
2/Altérité et Vulnérabilité du monde et de l’humain à l’heure des crises environnementales et sociétales : enjeux éducatifs, éthiques et spirituels 
3/Formes éducatives et ingénieries de formation d’un point de vue didactique et pédagogique : Quels publics ? Quelles collaborations ? Quels apprentissages ? 

Puis, à partir de septembre 2022 et jusqu’en 2025, le LIRFE s’organisera en 3 axes :

Questions vives en éducation (QVE)

La visée d’une éducation est aujourd’hui fortement institutionnalisée, notamment du fait de la place prépondérante de l’école dans nos sociétés. Ceci est vrai à tous les âges, depuis la Maternelle devenant obligatoire jusqu’à des études prolongées pour un certain nombre de jeunes. Par ailleurs, les publics eux-mêmes ont de nouvelles caractéristiques, avec de nombreuses singularités (troubles, handicaps, etc.) qui justifient une réflexion pédagogique et didactique dans le cadre d’une école inclusive, en ouvrant la discussion avec les neurosciences. Enfin, l’idée d’une culture commune est à la fois confrontée à la diversité des populations et à un rapport au savoir et des modes d’apprentissage profondément modifiés par le numérique (dans le cadre de dispositifs formels mais aussi dans le cadre de dispositifs moins institutionnalisés et informels). L’équipe QVE soutient des travaux individuels et collectifs, notamment en organisant des séminaires, autour de ces évolutions, de l’actualité éducative, et des perspectives pédagogiques et didactiques qui se dessinent.

Questions vives en formation (QVF)

Le cadre de la formation professionnelle évolue notamment à la fois en fonction du contexte socio-économique et des textes réglementaires. Ceci est notamment vrai en ce qui concerne la formation des enseignants, qui commence à présent dès la première année de Licence. La formation interroge alors les formes que peut prendre la pédagogie universitaire à des fins de professionnalisation. La formation et l’accompagnement des étudiants et des enseignants débutants suppose l’analyse des gestes professionnels, de la pédagogie mise en place, et de la démarche didactique. Mais c’est aussi vrai des personnels éducatifs en général (personnel de direction, cadres éducatifs, personnel de surveillance, AVS, AESH, etc.) confrontés à de nouveaux comportements et à de nouvelles difficultés. L’équipe QVF soutient des travaux individuels et collectifs, notamment en organisant des séminaires, autour de ces évolutions, des nouvelles exigences et des nouvelles conditions professionnelles des personnels en éducation.

Questions politiques en éducation (QPE)

La figure de l’éducateur est volontiers associée à l’enfance et à la pédagogie, et peut de ce fait paraître en partie en retrait de la vie sociale et économique partagée, de la même manière que l’école est une forme de sanctuaire. Or, du point de vue politique, l’éducateur et l’institution scolaire sont des acteurs de premier plan dans la cité. Nous seulement ils participent d’une citoyenneté et d’un rapport au savoir qu’ils animent et contribuent à former, mais encore ont-ils à faire entendre une voix singulière dans la visée du vivre-ensemble, de l’avenir et de la construction du savoir. Vivre-ensemble et avenir sont à former et à préparer notamment dans le contexte de l’Anthropocène, ou l’humain apparaît à la fois dans ses puissantes potentialités, avec le développement technologique, et dans sa vulnérabilité, exposé à nouveaux frais à la finitude dans un monde globalisé et menacé d’effondrements, ce qui pose notamment des questions éthiques. Mais ces questions sont aussi posées hors et parfois contre l’institution, dans des parcours et des initiatives singuliers. L’équipe QPE soutient des travaux individuels et collectifs, notamment en organisant des séminaires, autour de ces enjeux, qui se nouent à la fois au cœur de l’institution scolaire et qui la débordent.

Dernières publications

Publications et travaux de l'équipe

SOUS PRESSE
Article
Musquer, A. (SOUS PRESSE).  Problématisation et dispositif d'enseignement/apprentissage. Les dossiers des sciences de l'éducation,
2021
Chapitre d'ouvrage
Prouteau, F. (2021).  L'individu dans la cité : réflexion sur la citoyenneté selon Paul Ricoeur. Dans Wallenhorst, N. et Mutabazi E.(Dirs.)D'une citoyenneté empêchée à une éducation citoyenne (p. 175-200). Le Bord de l'eau.
2021
Chapitre d'ouvrage
Hétier, R. et Wallenhorst N. (2021).  Une politique du vivant pour contenir les effondrements. Dans Cahier de tendance 2021 . Editions de l'Aube.
2021
Direction d'ouvrage ou de revue
2021
Direction d'ouvrage ou de revue
2021
Direction d'ouvrage ou de revue
Hétier, R.(Dir.)(2021).  Culture numérique et place de la présence en éducation. Éditions de Bord de l’eau.
2021
Direction d'ouvrage ou de revue
2021
Communications avec actes
Cocton, M-N. (2021).  La pratique de l’improvisation théâtrale en classe de FLE : entre spontanéité créatrice et créativité spontanée.. Dans La créativité dans le champ de l'enseignement et de la médiation : quels objets d'enseignement, quelles compétences, quels dispositifs ?
2021
Chapitre d'ouvrage
Perronnet, C. (2021).  Filles et garçons face aux mathématiques : comprendre les inégalités pour une école plus juste. Dans L'élève pensant est un chercheur (p. 125-145). Retz.
2021
Chapitre d'ouvrage
Bihan-Poudec, A. (2021).  De l’absence de la présence à la présence de l’absence. Du plagiat à l’université et de ses impensés. Dans Hétier, R.(Dirs.)Présence et numérique en éducation (p. 118-124). le Bord de l’eau.
2021
Chapitre d'ouvrage
Wallenhorst, N. et Wulf C. (2021).  Aventure humaine. Dans Dictionnaire d'anthropologie prospective . Vrin.
2021
Chapitre d'ouvrage
2021
Article
2021
Chapitre d'ouvrage
Hétier, R. et Wallenhorst N. (2021).  Promoting embodiment through education in the Anthropocene. Dans Kraus, A. et Wulf C.(Dirs.)Learning Bodies – Tact, Emotion, Performance. A European Handbook . Springer.
2021
Chapitre d'ouvrage
Wallenhorst, N. (2021).  Et si nous devenions des cyborgs ? Une anthropologie de l'éducation par-delà les dominations. Dans Hétier, R.(Dirs.)Présence et numérique en éducation . Le Bord de l'eau.
2021
Chapitre d'ouvrage
Wallenhorst, N. (2021).  Tout est en avant - Préface. Dans Weber, A. et Kurt H.(Dirs.)Réensauvagez-vous ! Pour une nouvelle politique du vivant . Le Pommier.
2021
Chapitre d'ouvrage
Hétier, R. (2021).  L’enfance, un temps pour chaque chose. Dans Wallenhorst, N.(Dirs.)D’une citoyenneté empêchée à une éducation citoyenne . Le Bord de l'eau.
2021
Chapitre d'ouvrage
Hétier, R. (2021).  Le care. Dans Wallenhorst, N. et Wulf C.(Dirs.)Dictionnaire anthropologie prospective . Vrin.
2021
Chapitre d'ouvrage
Hétier, R. (2021).  L’enfance. Dans Wallenhorst, N. et Wulf C.(Dirs.)Dictionnaire anthropologie prospective . Vrin.
2021
Chapitre d'ouvrage
Wallenhorst, N. (2021).  Faire chanter la Terre et le monde en Anthropocène. Dans L'avenir - Critique, résistance, utopie . Peter Lang.
2021
Chapitre d'ouvrage
Wallenhorst, N. (2021).  Nous adapter ou transformer le monde ?. Dans D'une citoyenneté empêchée à une éducation citoyenne . Le Bord de l'eau.
2021
Article
2021
Article
Hétier, R. et Wallenhorst N. (2021).  Le temps compté de l’Anthropocène. Revue d’éthique appliquée, (10)
2021
Chapitre d'ouvrage
Hétier, R. (2021).  Le temps. Dans Dictionnaire anthropologie prospective . Vrin.
2021
Chapitre d'ouvrage
Hétier, R. (2021).  Faire vivre. Dans Dictionnaire anthropologie prospective . Vrin.
2021
Chapitre d'ouvrage
Hétier, R. (2021).  La covid-19. Dans Dictionnaire anthropologie prospective . Vrin.
2021
Chapitre d'ouvrage
Hétier, R. (2021).  Écrans. Dans Dictionnaire de philosophie de l’éducation
2021
Chapitre d'ouvrage
Hétier, R. (2021).  Image et imaginaire. Dans Dictionnaire de philosophie de l’éducation
2021
Chapitre d'ouvrage
Hétier, R. et Wallenhorst N. (2021).  La pandémie de covid-19 : un écho de l'aventure humaine en Anthropocène. Dans Covid-19 - Approche de Droit public et de Science politique . Berger-Levrault.
2021
Chapitre d'ouvrage
Wallenhorst, N. (2021).  Du déclassement dans l’expérience juvénile à une éducation au politique. Dans N. Wallenhorst, E. Mutabazi (dir.), D'une citoyenneté empêchée à une éducation citoyenne . Le Bord de l'eau.
2021
Chapitre d'ouvrage
Wallenhorst, N. et Mutabazi E. (2021).  Le temps de la citoyenneté. Dans Wallenhorst, N. et Mutabazi E.(Dirs.)D’une citoyenneté empêchée à une éducation citoyenne . Le Bord de l'eau.
2021
Chapitre d'ouvrage
Wallenhorst, N. (2021).  Homo oeconomicus, homo collectivus, homo religatus. Dans Dictionnaire d'anthropologie prospective . Vrin.
2021
Chapitre d'ouvrage
Wallenhorst, N. (2021).  Condition humaine (en Anthropocène). Dans Dictionnaire d'anthropologie prospective . Vrin.
2021
Chapitre d'ouvrage
Wallenhorst, N. (2021).  Enlivenment. Dans Dictionnaire d'anthropologie prospective . Vrin.
2021
Chapitre d'ouvrage
Wallenhorst, N. (2021).  Résonance. Dans Dictionnaire d'anthropologie prospective . Vrin.
2021
Chapitre d'ouvrage
Wallenhorst, N. (2021).  Convivialisme. Dans Dictionnaire d'anthropologie prospective . Vrin.
2021
Article
2021
Article
Wallenhorst, N. et Hétier R. (2021).  Des pédagogies pour vivre en Anthropocène. Annales des Mines - Responsabilités et environnement, 101
2020
Article
2020
Direction d'ouvrage ou de revue
2020
Direction d'ouvrage ou de revue
Wallenhorst, N. et Berthe A.(Dir.)(2020).  Anthropocène - Actualité. Presses de Science Po.
2020
Direction d'ouvrage ou de revue
2020
Direction d'ouvrage ou de revue
2020
Direction d'ouvrage ou de revue
2020
Article
Perronnet, C. (2020).  Les sciences, c'est loin d'être neutre. Neon, magazine ouvert sur le monde, (79)
2020
Article
Perronnet, C. (2020).  YouTubeur, un métier de lecteur. Lecture Jeune, (175)
2020
Chapitre d'ouvrage
Hétier, R. (2020).  Une enfance sans frontières au miroir de ses pratiques culturelles. Dans Éducation et frontières . PURH.
2020
Article
Le Mouillour, S. et Legal J. (2020).  Des espaces géopolitiques en tension - D'une recherche "sur" à une recherche "en action". Croisement des savoirs et recherches coopératives, (225)
2020
Article
2020
Chapitre d'ouvrage
Hétier, R. (2020).  Le temps de la résonance. Dans Résistance Résonance . Le Pommier.
2020
Chapitre d'ouvrage
Hétier, R. (2020).  Les adolescents « face » à la sexualité à l’ère numérique. Dans Violences sexuelles : entre vérités et mensonges . Presses universitaires de Lorraine.
2020
Article
Hétier, R. (2020).  Éduquer c’est déjà lutter. Le Télémaque,
2020
Chapitre d'ouvrage
Wallenhorst, N. (2020).  Quel paradigme pour éduquer en Anthropocène ? . Dans Humains, animaux, nature (p. 253-265). Herman.
2020
Chapitre d'ouvrage
Wallenhorst, N. (2020).  Engager le chemin de notre mutation - Postface. Dans Refonder l'agriculture à l'heure de l'Anthropocène (p. 207-209). Le Bord de l'eau.
2020
Chapitre d'ouvrage
Wallenhorst, N. (2020).  Apprendre la résonance ?. Dans Résistance, résonance - Apprendre à changer le monde avec Hartmut Rosa (p. 63-84). Le Pommier.
2020
Chapitre d'ouvrage
Wallenhorst, N. (2020).  Que faut-il apprendre pour changer le monde : la résonance ou la résistance?. Dans Résistance, résonance - Apprendre à changer le monde avec Hartmut Rosa (p. 6-16). Le Pommier.
2020
Article
Gaté, J-P., Robin J-Y. et Wallenhorst N. (2020).  Edito - Enjeux de l'explicitation . Chemins de formation, 23
2020
Article
Hétier, R. et Wallenhorst N. (2020).  Est-il encore temps d'éduquer ? . Le Télémaque, (58)
2020
Article
2020
Article
2020
Article
Taralle, L. et Réto G. (2020).  Développer l’horizontalité. Cahiers pédagogiques, (562)
2020
Article
2020
Chapitre d'ouvrage
Hétier, R. (2020).  L’enfance face aux effondrements. Dans L. Aillet, L. Testot (dir.) Collapsus . Albin Michel.
2020
Chapitre d'ouvrage
Hétier, R. (2020).  Culture numérique, éducation et vivre-ensemble. Dans S. Mellot, A. Theviot, N. Wallenhorst (dir.). InterConnectés ? . Le Bord de l’eau.
2020
Ouvrage
2020
Article
2020
Communications avec actes
Perronnet, C., Dahan C. et Guittet E. (2020).  Goûts et pratiques des adolescents issus des « territoires populaires ». Dans Lecture Jeune : Colloque annuel de l’Observatoire de la lecture des adolescents . Lecture Jeunesse.
2020
Chapitre d'ouvrage
2020
Communications avec actes
Perronnet, C. (2020).  Les professeur·e·s, les mediateur·trice·s scientifiques et la sociologue : analyse d’une impasse pédagogique. Dans Martin, B. et Berger D.(Dirs.)Printemps de la recherche en éducation 2016 – La recherche en éducation : des enjeux partagés : . (p. 61-73). Le Réseau des INSPÉ.
2020
Chapitre d'ouvrage
Wallenhorst, N. (2020).  La géoingénierie peut-elle modifier les trajectoires de l’Anthropocène ? . Dans L. Testot, L. Aillet (dir.), Collapsus . Albin Michel.
2020
Chapitre d'ouvrage
Wallenhorst, N. (2020).  La technologie numérique Peer to Peer comme support de développement d’un style relationnel convivialiste . Dans N. Wallenhorst, S. Mellot, A. Theviot (dir.), Inter-connectés ? Numérique et convivialisme . Le Bord de l'eau.
2020
Chapitre d'ouvrage
Wallenhorst, N. (2020).  Allons-y franco ! – Ces manifestes qui appellent à un renouvellement du monde. Dans N. Wallenhorst, S. Mellot, A. Theviot (dir.), Inter-connectés ? Numérique et convivialisme . Le Bord de l'eau.
2020
Chapitre d'ouvrage
Wallenhorst, N. (2020).  Education au désaccord et apprentissage de l’hospitalité . Dans A. Wagener, L. Nicolas (dir.), La valeur du désaccord . Editions de la Sorbonne.